Becoming Legendary: Indian Cote d'Azur - Premium Motorcycles
Becoming Legendary

La naissance d’une légende : la première marque Américaine de motos

1897 - 1952

En 1897, le pionnier du secteur, George M. Hendee, fonde la société de production de bicyclettes Hendee Manufacturing Company. Avec le cofondateur et ingénieur en chef Oscar Hedström, Hendee ouvre en 1901 la toute première usine de production de la marque, dans le centre-ville de Springfield (Massachusetts).

Le secteur de la production de motos connaît alors un essor sans précédent sur plusieurs décennies, avec son lot d’innovations et un esprit avant-gardiste qui posera les bases de la moto à l’américaine. En 1923, la société change de nom et devient l’Indian Motocycle Company, sans « r ». Moins de vingt ans plus tard, à Sturgis (Dakota du Sud), un groupe de motards se faisant appeler les Jackpine Gypsies organise la première édition de la Black Hills Classic, une course de motos qui deviendra par la suite le plus grand rallye moto du monde.

À ses débuts, la marque fait preuve d’une résilience extraordinaire : malgré la Grande dépression et des deux Guerres mondiales, sa capacité d’innovation spectaculaire et son succès incontesté sur les pistes ne cessent de croître. Non contente de se maintenir à flot au cœur de la tempête, l’Indian Motocycle Company contribue largement à l’effort de guerre lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale en fournissant des véhicules essentiels aux troupes américaines et françaises.

George Hendee

George Hendee

Avant de fonder la Hendee Manufacturing Company en 1897, George M. Hendee était un cycliste accompli et un fabricant originaire de la ville de Watertown, dans le Massachusetts. En 1901, il décide d’engager Oscar Hedström pour concevoir des motocyclettes à essence destinées aux courses de demi-fond. Quelques mois plus tard, la première usine de production de la marque voit le jour dans le centre-ville de Springfield (Massachusetts). Le fruit de leur collaboration est puissant et fiable. La marque s’impose alors comme un modèle de performance.

En 1915, Hendee démissionne de ses fonctions de directeur général. Un an plus tard, en 1916, il renonce également à son titre de président et quitte définitivement la Hendee Manufacturing Company, pour prendre sa retraite et élever des vaches et des poules dans sa ferme de Suffield (Connecticut).

Carl Oscar Hedstrom

Carl Oscar Hedstrom

Ingénieur en chef et cofondateur de la Hendee Manufacturing Company, Carl Oscar Hedström quitte le navire en 1913. Originaire de la petite commune de Lönneberga, en Suède, Hedström est le concepteur initial de la motocyclette de demi-fond qui permit la croissance exceptionnelle du tout premier constructeur américain de motos.

Outre sa carrière révolutionnaire en tant que fabricant de motos, Hedström rencontre également un franc succès comme pilote : vainqueur de la course aller-retour entre New York et Springfield en 1903, il inscrit à cette occasion un record de vitesse à 90 km/h.

E. Paul DuPont

En 1930, l’éminent industriel E. Paul du Pont vend sa part de Du Pont Motors à Indian Motorcycle, rachetant par la même occasion une part importante cette dernière. Après avoir poussé l’équipe de direction d’Indian vers la sortie, il place Loring Frederic « Joe » Hosley à la tête des opérations quotidiennes. La société entre alors dans une nouvelle période de croissance exponentielle.

Erwin “Cannon Ball” Baker

Erwin “Cannon Ball” Baker

Erwin Baker, dit « Cannonball Baker », s’illustre comme véritable pionnier dans les courses d’endurance à moto et comme l’un des premiers ambassadeurs de la marque. En 1914, afin de prouver la résistance et la fiabilité des motos Indian Motorcycle, Baker traverse les États-Unis en partant de San Diego pour rallier la côte Est en un temps record : 11 jours, 12 heures et 10 minutes. Quelques mois plus tard, en 1915, il établit un nouveau record en reliant trois pays en trois jours et demi : parti du Canada, il traverse les États-Unis via la Californie pour rejoindre le Mexique.

RECORDS AND ACCOLADES

RECORDS ET DISTINCTIONS

Dès ses débuts dans les courses de motos, la Hendee Manufacturing Company s’impose comme maîtresse de la discipline des courses d’endurance. Son cofondateur et ingénieur en chef, Oscar Hedström, décide de tester et de prouver la fiabilité de ses motos en participant en 1903 à une course d’endurance aller-retour entre New York et Springfield (Massachusetts), qu’il remporte avec un record de vitesse de 90 km/h. Forte de ce succès, la société démontre une nouvelle fois sa supériorité en 1906 : les concessionnaires George Holden et Louis J. Mueller, au guidon d’une Indian Motorcycle, rallient New York depuis San Francisco en 31 jours, sans l’ombre d’une panne mécanique.

Avec la montée en puissance des courses de motos aux États-Unis, la société change de cap et décide de miser sur la piste. En 1937, le célèbre pilote Ed Kretz remporte la toute première course des Daytona 200 au guidon d’une Indian Sport Scout.

Cette époque est également marquée par la création de l’Indian Motorcycle Wrecking Crew vers la fin des années 1940, une équipe aux multiples records composée des légendaires pilotes Bobby Hill, Bill Tuman et Ernie Beckman. Au début des années 1950, elle s’impose tant sur la piste que sur la route. Bobby Hill décroche deux victoires consécutives au Springfield Mile en 1951 et en 1952. En 1953, son coéquipier Bill Tuman remporte quant à lui trois courses pour Indian en l’espace d’une seule année.

WAR-TIME PRODUCTION

PRODUCTION EN TEMPS DE GUERRE

Indian équipe l’armée américaine dès 1913. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale et l’entrée des États-Unis dans le conflit en 1917, la marque consacre une grande partie de sa production à l’effort de guerre. Ce brusque revirement de la production, désormais presque entièrement consacrée à l’armée, entraîne une nette diminution des stocks chez les concessionnaires, et donc une chute des ventes considérable. Entre 1917 et 1919, près de 50 000 motos seront fournies aux troupes militaires, la plupart étant basées sur le modèle Indian Powerplus.

Deux décennies plus tard, les États-Unis se retrouvent à nouveau confrontés à un conflit d’ampleur planétaire : la Seconde Guerre mondiale. Une fois encore, Indian Motorcycle participe à l’effort de guerre et consacre l’intégralité de sa production à la cause des Alliés entre 1940 et 1945. La marque produit d’abord des motos pour le gouvernement français puis, en 1941, l’Indian Model 841 voit le jour et équipe l’armée américaine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Indian Motorcycle produira l’équivalent de 24 millions de dollars en motos et en pièces de rechange pour les armées, envoyant plus de 35 000 deux-roues aux troupes alliées.

DÉCOUVREZ LES MOTOS QUI ONT CONTRIBUÉ AU SUCCÈS D’INDIAN MOTORCYCLE

Old sketch of the first-ever V-twin factory race bike

PREMIÈRE MOTO D’USINE ÉQUIPÉE D’UN BICYLINDRE EN V

1906

La toute première moto de course équipée d’un moteur bicylindre en V sort de l’usine. Une version du moteur de course est installée sur les motos grand public pour l’année-modèle 1907, faisant ainsi du V-twin à 42° de 39 ci (633 cm3) le tout premier moteur bicylindre en V américain produit en série.

Photo of the first Indian Scout built in 1920

INDIAN SCOUT

1920

La première Indian Scout de série voit le jour en 1920. Rapide, fiable et maniable, elle suscite l’engouement et, avec elle, beaucoup décident de se mettre à la moto.

First Chief Motorcycle

INDIAN CHIEF

1922

Peu de temps après le lancement de l’Indian Sout en 1920, la société présente l’Chief, dotée d’une nouvelle plateforme qui marquera un tournant dans la croissance économique de la marque.

Indian Ace motorcycle

INDIAN ACE

1927

Lancée suite à l’acquisition de l’Ace Motor Corporation par Hendee, l’Indian Ace devient rapidement un élément central de la production révolutionnaire de la société au cours de ses premières années de développement.

Plusieurs époques

Indian Nice - 06700 - Saint Laurent du Var - France